Brèves de scrutin - suite

Publié le par coccinelle

Il a neigé sur Mars !

Ca n'a rien à voir avec les élections départementales du Mouvement Démocrate, aimable parti politique de ce doux pays qu'est la France, nous sommes d'accord. Encore que (voir article ci-dessous).

A part ça, ça vous est pas venu à l'idée qu'en dehors du Mouvement Démocrate,il pouvait y avoir d'autres trucs qui ne sont pas totalement dénués d'intérêt ?

Donc hier, il a neigé sur Mars.

Problème : la neige a fondu avant d'atteindre le sol. C'est vraiment la merde partout, y'a pas à dire.

Pourtant, ce coup-là, on peut pas dire que c'est la fôte à Sarkozy, le pôvre. On vous le dit depuis le début, qu'on n'a pas une vie facile !

 

 

Proclamation des résultats des élections

Tard dans la soirée. Armand HENNON, Président de la commisssion électorale de Paris proclame les résultats : "(...) Conférence Nationale. Votants : 1074 ; blancs et nuls : 294 ; exprimés : 780. Donc 100 % pour la liste 'Paris Démocrate'  (...)". [Applaudissements]

D'un autre côté, avec une seule liste, le score de 100 % des suffrages exprimés est à peu près à portée de main. Vous imaginez, s'ils avaient fait une bête erreur dans le calcul du pourcentage ... Qu'est-ce qu'on l'aime, ce monde lisse et sans histoires !

Après la proclamation des résultats, Armand HENNON invite les candidates à s'exprimer.

Armand HENNON : "Est-ce que les ... les candidats, les deux candidats principaux veulent ... euh ... dire un mot ... euh ... pour clôturer cette longue journée ? Marielle, Christelle ..."

Marielle de SARNEZ [se dirige vers Armand HENNON et se place face à la salle] : "Avec plaisir. Alors c'est d'abord plein de remerciements ... euh ... Le premier ... [rires] au Président de la commission et à la commision électorale [applaudissements] ... qui ont ... euh ... travaillé, qui se sont réunis, qui ont fait les choses avec rigueur, avec honnêteté ... Voilà, je veux les en remercier parce que c'est un exercice ... euh ... démocratique qui a été ... euh ... bien conduit, et donc je vous en félicite, je vous en remercie. Et puis ... euh ... un grand merci à tous les adhérents qui sont venus voter. Euh ... évidemment ... euh ..., c'était une grande première. Et y'a quelque chose je trouve de très émouvant, c'est que ça s'est passé de la même façon dans les 95 départements de France. Et donc aujourd'hui, dans toute la France, on a en quelque sorte ... euh ... posé les fondations du Mouvement Démocrate. On a voté dans tous les départements de France, ce qui veut dire que maintenant ça y est ... euh ... on va pouvoir ... euh ... faire vivre la maison ... euh ... démocrate à Paris et dans tous les départements de France. On va pouvoir la faire vivre, la construire, l'agrandir, la faire de plus en plus ... euh ... accueillante, de plus en plus ... euh ... importante. Et ça, c'est à nos adhérents ... euh ... du Mouvement Démocrate qu'on le doit. Et donc un grand merci à tous les adhérents du Mouvement Démocrate qui sont venus ... euh ... aujourd'hui ... euh ... dans cette journée pour voter. Ca c'est le deuxième remerciement, et on peut les applaudir aussi [applaudissements]. Et puis ma troisième pensée va évidemment à tous ceux qui ont été ... euh ... élus. Alors d'abord ... euh ... les élus de la Conférence ... euh ... Nationale : ... euh ... Jean Peyrelevade et Quitterie, qui conduisait cette liste ... ... euh euh ... Jean peut pas être là ce soir parce que comme je l'expliquais tout au long de la semaine, il gère une petite crise économique ... euh ... voilà ... euh ... ponctuelle ... qui va bientôt passer, mais enfin ça lui donne pas mal de boulot ... Donc voilà, je ... je ... un grand bravo à tous les élus de la Conférence Nationale ... [applaudissements]. Je vous demande d'ailleurs de noter et d'inscrire sur vos tablettes que la première réunion de la Conférence Nationale aura lieu le 26 octobre à Paris à la Mutualité. Première Conférence Nationale du MoDem, 26 octobre à Paris à la Mutualité ... euh ... toute la matinée. C'est un dimanche. Un grand bravo à tous les membres du Conseil Départemental qui ont été élus ... Où est Hervé Jacob ? ["Il est là", dit l'intéressé en se signalant] Franck Faveur ? Il est là. Donc un grand bravo, voilà [applaudissements]. Le Conseil Départemental, c'est un peu ... euh ... le Parlement ... hein ... du Mouvement Démocrate de Paris. Ben il va falloir qu'il se réunisse, qu'on trouve une date assez vite, et puis que surtout il puisse ... euh ... débattre d'un certain nombre de ... de grands sujets ... euh ... prendre position ... euh ... pourquoi pas voter des textes, des motions, des résolutions ... Bref, il va falloir faire vivre le débat au sein du Conseil Départemental et ... euh ... évidemment je compte sur vous. Et puis ensuite un troisième grand merci, bravo ... ben à tous tous les membres élus de la Présidence, que j'appelle d'ailleurs à venir [applaudissements]. [...] Euh ... vous savez, je l'ai dit pendant toute cette campagne, qu'on va avoir besoin de solidité dans les temps qui viennent. On va avoir besoin ... euh ... de force. On va avoir besoin ... euh ... d'imagination, de créativité, d'innovation. On va avoir besoin aussi ... euh ... de générosité, d'humanité. Voilà ! Alors tout ça, c'est à construire. On a trois ans pour le faire. On vous le doit. Cette équipe, elle est au service de l'ensemble des adhérents de Paris, et plus encore au service des Parisiens, pour essayer de faire ... euh ... monter ... voilà ... une génération ... euh ... nouvelle ... euh ..., une équipe renouvelée, et je suis ... euh ... extrêmement heureuse ... voilà ... d'être ici ... euh ... ce soir avec vous. Nous allons servir ... euh ... l'intérêt général, nous allons servir ... euh ... l'intérêt des Français et l'intérêt des Parisiens pour les trois années qui viennent, avec Virginie aussi [applaudissements]. Par avance un grand merci et un grand bravo à tous les membres élus ... euh ... de cette Présidence. Et puis ... euh ... dernier message, c'est un message ... euh ... personnel ... euh ... message personnel qui s'adresse ... euh ... à toute l'équipe avec laquelle moi j'ai fait campagne : j'ai été extrêmement heureuse de faire campagne avec vous toutes et avec vous tous. Euh .. un grand merci du fond du coeur. J'ai été très, très émue, très touchée de tous les moments qu'on a passés ensemble et ... euh ... du fond du coeur, un grand merci. Voilà, merci [applaudissements]. Mais vous rasseyez pas, hein ! Euh ... il est une heure du matin [voix masculine off : y'a plus de métro]. Voilà ...".

A vous les studios !

- Et la paroleu est à Armand pour commenter cette rencontre ...

- Eh oui, tout à fait, euh ... Thierry. C'est clair ... euh ... Très légèreu fôte-de-goût de Madaaaaaaaame de-Sarnez avant et après son intervention. Elleu n'aaaaaaaa pas-donné-la-parole à... euh ... la perdeuse

- Eh non Armand (1), on dit "la perdante", pas "la perdeuse"

- Oui, tout à fait ... euh ... Thierry, tout à fait : la perdeuse n'a pas eu la paroleu. Et euh ... c'est une fôte-de-goût qui est commise par Madame-de-Sarnez ... euh ... dans la surfaceu de réparation

- Non, Armand, non : on dit "perdante", pas "perdeuse" ...

___________________

Notre photo : thème astral de Marielle de Sarnez, née en mars 1951. Mars, vous voyez ? Non ? Mais si ... la planète où il a neigé récemment ...

(1) "Eh non, Armand" ... Tiens c'est rigolo, comme calembour, dans le genre nul. Non ? Vous ne voyez pas ? Ah ça y est. Fiat Lux. Mais je l'avais dit, que c'était nul. Pas la peiner de couiner !

Commenter cet article